twittersteam github

Seedbox avec transmission-daemon

  |   6  |  Serveur Ubuntu
Rien de plus simple pour transformer un serveur en seedbox avec Transmission.

Installer Transmission version daemon :
Code BASH :
apt install transmission-daemon


Une fois installé, arrêtons le service pour modifier le fichier de config (sans ça, le fichier de config sera écrasé lors d'un restart) :
Code BASH :
# Arrêt du service
systemctl stop transmission-daemon
# Modification du fichier de config
vim /var/lib/transmission-daemon/info/settings.json
 
Libre à vous de modifier le mot de passe, bloquer via une ip, modifier le port, changer le dossier de téléchargement, etc.
Documentation sur le fichier de config ici : doc.ubuntu-fr.org

Pour relancer le service :
Code BASH :
systemctl start transmission-daemon


Contrôler que le service est bien lancé :
Code BASH :
systemctl status transmission-daemon


Pour accéder à l'interface web, imaginons que l'ip soit local et qu'on utilise le port par défaut : http://127.0.0.1:9091
Si on a carrément un nom de domaine (plus simple à retenir) : http://site-de-toto.fr:9091

Il existe aussi un tas d'applications et logiciels sur toutes les plateformes pour accéder a votre seedbox comme Remote Transmission sous Android (très pratique soit dit en passant)

Pour télécharger directement via http et/ou ftp vos fichier et téléverser et créer vos meilleurs torrents sur le serveur, il faudra avoir un serveur web (comme Apache2) et/ou un serveur ftp (comme proftpd), ainsi que donner les bons droits d’accès aux bons dossiers/fichiers (article a venir)